Les légumes oubliés : le topinambour




  • Origine Amérique du Nord.

  • Rapporté en 1607 par l'explorateur Champlain, il a été nommé truffe du Canada.

  • Famille des Astéracées comme le tournesol.

  • En France, on l'appelait poire de terre, artichaut de Jérusalem.

  • Utilisé pour l'alimentation humaine et animale. La plante entière servait de fourrage pour les lapins, bovins et porcs.

  • Ses fleurs séchées pouvaient remplacer le tabac.

  • Ne se cultive plus à grande échelle depuis l'apparition de la pomme de terre.


CULTURE

- Plante vivace avec un cycle annuel car la partie aérienne disparaît en hiver.

- Les tubercules enterrés ne sont pas gélifs et la végétation redémarre au printemps.

- La multiplication se fait au printemps par plantation de tubercules espacés de 40 cm sur des rangs espacés de 70 cm.

- Sol bien meuble comme pour la pomme de terre.

- Butter les plants car ils ont un fort développement.

- Se récolte de septembre à mars au fur et à mesure des besoins.

- Arrachés, les tubercules se conservent juste une quinzaine de jours.

- Il est meilleur en automne.

- Plusieurs variétés: Violet de Rennes, Fuseau rose, Commun blanc


CUISINE

  • Très énergétique avec un taux glycémique très bas, il est conseillé aux diabétiques. Cuit à l'eau, il se consomme froid en vinaigrette ou chaud sauté à la poêle.

  • Réputé pour donner des flatulences.


INCONVÉNIENTS

Avant l'apparition de la pomme de terre et avec les nombreuses utilisations qui étaient possible de faire avec la plante entière, sa culture était maitrisée et le topinambour ne sortait pas de nos jardins.

Pendant la guerre, ce légume n'était pas réquisitionné par les Allemands à la différence de la pomme de terre, il a donc été très consommé.

Après la guerre, la pomme de terre étant de nouveau disponible, le topinambour rappelant de mauvais souvenirs, tant pas ses inconvénients digestifs liés à une trop grande consommation que par son souvenir lié à cette période sombre de l' histoire, il est tombé en désuétude.

Avec la mode des légumes anciens ou oubliés, il revient dans quelques jardins mais avec la méconnaissance de cette culture, il risque de s'en échapper.


Si vous êtes tentés par la culture du topinambour, il sera sage de lui imposer un endroit, toujours le même, bien délimité, car la plante repart avec le moindre morceau de tubercule.

Vous éviterez d'en avoir dans tout le jardin.`

Ne pas jeter les tubercules sur le compost, surtout si votre jardin est près d'un cours d'eau.

Ce n'est pas une culture de jardin occasionnel ( maison secondaire ...) car il faudra le surveiller.



Herbes Folles et Légumes Sages © 2019

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon