Les insectes utiles. Comment les aider?












Coccinelle et Staphylin




Aperçu HFLS REUNION du 06 février 2015


Les insectes utiles - Comment les aider à rester dans le jardin ?

Pour éviter les insecticides à profusion, il faut d’abord « protéger les insectes auxiliaires, amis des jardiniers, qui pollinisent les fleurs et légumes, qui recyclent les matières organiques du compost et qui régulent les populations d’insectes indésirables.


Ce qu’il faut faire :

  1. Planter des haies qui leur sont utiles comme aux oiseaux.

  2. Cultiver les fleurs qui attirent les insectes pollinisateurs.

  3. Laisser des endroits en friche, avec tas de bois, tuiles empilées, tas de sable.

Tout cela est bénéfique pour les insectes et vous apprendrez à les repérer et les protéger.

L’utilisation intensive des produits chimiques agricoles mais aussi dans nos jardins a entrainé une chute des pollinisateurs et autres insectes.


Il est temps que chacun agisse et fasse de son jardin une zone de biodiversité.

  • L’abeille solitaire, l’abeille maçonne, l’abeille charpentière, aussi utiles que notre abeille domestique.

  • La guêpe célèbre pour sa taille.

  • Le bourdon « balourd » utilisé dans les serres des horticulteurs pour polliniser les tomates.

  • Le staphylin qui ressemble au scorpion mais qui ne pique pas est un recycleur.

  • Le scarabée, grand allié du jardinier qui peut être doré, hispanus, pourpré, et même chagriné.

  • La syrphe qui avec son aile vrillée peut faire du surplace.

  • Le ver luisant, la fascination des enfants la nuit, seul insecte à émettre de la lumière et qui se nourrit de limaces et d’escargots.

  • La chrysope appelée« la demoiselle aux yeux d’or » bien souvent confondue avec une mite et qui est si fragile qu’il ne faut pas la toucher, est le plus grand prédateur de pucerons, mieux que la coccinelle. D’ailleurs faut-il rappeler l’erreur faite par l’homme en introduisant la coccinelle asiatique alors qu’il existe déjà dans la nature le prédateur du puceron.

  • Le perce-oreille n’est pas nuisible. Il faut l’attirer sous un pot de fleur retourné rempli de paille. Vous saurez alors l’apprécier le moment voulu, sans avoir à acheter les célèbres pièges, juste en le déménageant sous un pommier ou autre arbre à fruits, pour vous débarrasser du célèbre carpocapse qui ne vous laissera guère le loisir de déguster vos pommes.

Et il en existe tant d’autres...

D’où la nécessité de connaître les insectes. Tout cela est question d’équilibre. Les hannetons sont protégés en Allemagne et classés nuisibles chez nous. La cochenille classée nuisible par le jardinier amateur est le seul insecte autorisé à la consommation en France, et sans le savoir, vous en mangez tous car elle est utilisée comme colorant alimentaire dans les bonbons, la charcuterie...

Herbes Folles et Légumes Sages © 2019

  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon